FAQ   Membres   Groupes   S’enregistrer   Messages privé   Profil   Dé/connexion 


Recherche rapide :
 

 Audience à la salle du tröne Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Bacchis
Illuminaë, le royaume béni

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2008
Messages: 33
Royaume de naissance: Illuminaë
barde licorne Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Jeu 26 Juin - (2008) Répondre en citantRevenir en haut

Bacchis entra alors dans la salle du trône: ell la trouva fort vaste et richement décoré. En voyant cela, elle fut également très émue à l'idée qu'un jour, elle pourrait s'y produire. Elle serra la main d'Hélias dans la sienne, en tremblant un peu. Puis elle s'inclina devant le souverain, en plongeant dans une révérence pleine de grâce, alors que ses cheveux flamboyants se répandaient autour d'elle, comme un fleuve d'or.

Je vous salue, ô altesse des terres de feu. Je me nomme Bacchis, et mon ami se nomme Hélias. Nous sommes des musiciens, et ce serait pour nous un immense honneur que de nous produire pour vous et votre cour.


Elle resta ensuite inclinée, en attendant un mot de la part de la souveraine qui l'intimidait tant. Elle sentait sous la soie de sa robe son dos frémir, nerveusement, comme si la licorne qu'elle était recommençait à faire surface.


Dernière édition par Bacchis le Mar 1 Juil - (2008); édité 1 fois
Publicité






MessagePosté le: Jeu 26 Juin - (2008) Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Amalrik
Iluvëlian, le royaume des abysses

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2008
Messages: 166
Royaume de naissance: Royaume de Mythoriel
Elementariste Daigen Masculin Ses yeux

MessagePosté le: Lun 30 Juin - (2008) Répondre en citantRevenir en haut

Amalrik était rentré juste derrière Bacchis et se tenait là, décontracté. Il avait en tête un petit air de musique qu'il fredonnait pour lui même.

*Pas mal ! C'est quoi ?*
*J'sais plus... *

Amalrik regarda distraitement la salle. Vaste. Superbe... Une vrai salle de Roi et de Reine en somme...
Trop tapageur à son goût mais bon...
Il regarda ensuite Bacchis qui semblait stressée... Boaf... Ce n'était qu'une femme avec un bandeau d'or sur la tête et tout un tas de lèche botte aux fesses... Tout comme lui qui n'était qu'un Nain un peu plus grand et costaux que la moyenne. Vraiment pas de quoi s'affoler...

*Amalrik ?*
*Oui Bouh ?*
*Le Boss veut te voir.*
*De suite ?*
*Ouaip cow boy ! Alors saute sur ton cheval et cours feignant !*
*Tsss*

Amalrik s'inclina et fit discrètement signe à l'intendant qu'il reviendrait sous peu. De toute manière, la Reine ne semblait pas l'avoir remarqué. Il béni la salle comme de coutume, avant de s'enfoncer dans les couloirs du château et de galoper vers la forêt...

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Visiter le site web du posteur
Imrahil
Nar Fëa, les terres de feu

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 134
Royaume de naissance: Inconnu
Roi de Nar Fëa, chevalier Dragon Blason de Sarnarem

MessagePosté le: Jeu 3 Juil - (2008) Répondre en citantRevenir en haut

Seul le roi était présent, seul dans cet immense salle. La reine? elle avait disparu, il avait dit a tout le monde qu'elle était un peu souffrante et que personne ne devait la déranger. Il aurait pu partir la chercher cette fois encore mais c'était inutile, elle reviendrait d'elle même à la fin de la journée.
Comme a chaque fois quelques comtes se pavanaient là essayant de récupérer quelques terres, sans succès face à Imrahil qui restait inflexible et bien que flatté par moult compliments, droit et sans aucune émotion particulière, il balayait les demandes comme on balaye la poussière.
Dans un carde aussi inhospitalier que froid, trois étranges personnages entrèrent dans la salle par la grande porte: un jeune homme, une femme aux vêtements de soie et à la crinière rousse et bouclée très proéminente, ainsi qu'un nain prêtre de Sallarion au vu de la clé d'or sur la cape de ce dernier. Pourtant il ne demeura pas longtemps, car après un salut de mise, il s'éclipsa.

Tous les yeux s'étaient tourné vers l'étrange couple, probablement des musiciens, les regards hautains que jetaient la cour firent bouillir la patience du nouveau roi, aussi après son attitude impassible il adressa un large sourire aux deux jeunes gens dont l'inquiétude se ressentait. La rouquine serrait la main de son compagnon et contrairement à toutes les attentes, ce fut elle qui prit la parole. Sa révérence était délicate et légère, presque aérienne, cette jeun femme avait en elle une grâce animale, très différente de celle des sangsues des lieux, qui s'effectuaient à grand renforts de moulinets divers et variés. Imrahil s'accouda sur son trône, fronça légèrement les sourcils un instant en remarquant une légère aura magique provenant des nouveaux venus. Il garda son sourire, prêt a une éventuelle attaque cependant.


-Je vous salue, ô altesse des terres de feu. Je me nomme Bacchis, et mon ami se nomme Hélias. Nous sommes des musiciens, et ce serait pour nous un immense honneur que de nous produire pour vous et votre cour.

-Des musiciens... Intéressant, Ce sont ceux, attitrés a la reine qui vont vous chercher querelle ma foi. Cependant, en tant que musicien et amateur de musique, je suis curieux de voir quels sont vos talents. Allons si vous avez vos instrument montrez nous de quoi vous êtes capable, sinon nous vous fournirons!

Imrahil jeta un coup d'oeil aux quelques varlets, ils se mirent alors a courir vers une porte à côté et revinrent en peu de temps avec une vielle, un luth, un tambourin et une harpe. Le roi avait trouvé enfin quelque chose qui pouvait vraiment le réjouir, de la musique enfin! Le seul instrument qu'il avait entendu ces derniers temps était un vieux luth désaccordé sur lequel jouait le ménestrel qui se présentait au chanteau certains soirs.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Bacchis
Illuminaë, le royaume béni

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2008
Messages: 33
Royaume de naissance: Illuminaë
barde licorne Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Jeu 3 Juil - (2008) Répondre en citantRevenir en haut

Bacchis se releva, et après une nouvelle révérence, en se saisissant d'un tambourin, elle s'avança vers Imrahil, puis prit une profonde inspiration, et en souriant débuta sa chanson, avec Hélias qui lui faisait écho:

Resveillez vo’ cueurs endormis,
le dieu damours vous sonne.
A ce premier iour de may
oyseaulx feront merveilles
pour vo’ mettre hors desmay
destoupez voz oreilles
et farirariron fere ly ioly
vo’ serez to’ en ioye mis
car la saison est bonne.
chacun s’i habandonne.

Vo’ orrez a mon advis
une doulce musique
que fera le roy mauvis
le merle aussi, lestournel sera parmy
dune voix autentique
ty ty piti pyti
chou chou chou thy thouy
que dy tu tu di
le petit sansonnet de paris
saige courtois et bien apris
sus madame a la messe
le petit mignon saincte teste dieu
le petit sansonnet dan din
quest las bas passe vilain
quio quio le petit mignon
il est temps daler boire
il est temps au sermon ma maistresse
guillemette colinette petite
saincte coquette qui caquette
a saint trotin voir saint robin
monstrer le tetin
le doulx musequin
Rire & gaudir cest mon devis
chacun si habandonne.
Rousignol du boys ioly
a qui la voix resonne
pour vo’ mettre hors dennuy
vostre gorge iargonne
frian frian tr tar tar tu
velici ticun tu tu
qui lara fereli fi fi
coqui oy ty trr
turri huit teo turri quibi
frian fi ti trr tycun
quio fouquet fi fi frr
Fuiez regretz pleurs et souci
car la saison est bonne.
Arriere maistre coqu
sortez de no’ chapitre discussion,
chacun vo’ est mal tenu
car vo’ nestes quun traistre
coqu coqu coqu coqu
par traison en chacun nid
pondez sans quon vo’ sonne.
Reveillez vo’ cueurs endormis
le dieu damours vo’ sonne


Alors qu'elle chantait, elle sentait son enthousiasme grandir, tandis que son stress diminuait. Elle s'abandonnait littéralement à la mélodie, et les grelots du tambourin se mêlaient aux notes de musique et à ses accents de voix qui tenaient du rossignol en plein printemps.
 


 
Imrahil
Nar Fëa, les terres de feu

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 134
Royaume de naissance: Inconnu
Roi de Nar Fëa, chevalier Dragon Blason de Sarnarem

MessagePosté le: Mer 13 Aoû - (2008) Répondre en citantRevenir en haut

 Les paroles coulèrent dans les oreilles du seigneur,enfin c'était plutôt la mélodie de la jeune femme, la mélodie de sa voix, douce voix, qui avait quelque chose d'inhumain, de mythique. Aucune humaine n'aurait pu avoir un tel timbre, une elfe peut être, encore que ce n'étaient pas leur genre de chanter ces chansons là... Et en comptant aussi que ladite dame n'était pas une elfe... Toujours est il que la musique lui faisait un bein fou en le détendant, il s'en alla même jusqu'à battre la mesure du pied, il est possible que certains nobles s'esclaffèrent de cette démonstration incroyable d'entrain... Il aurait pu les arrêter là, leur dire qu'il les brulerait pour une musique aussi horrible ou hérétique, ou leur dire qu'il les acceptait au château, mais il préféra attendre que la fin vienne, aussi douce que le début, aussi mélodieuse et harmonieuse qu'elle l'avait été.

Alors que le soleil déclinait dehors, il entendait les pas des valets qui s'afféraient aux cuisines, il en fit venir un pour annoncer que l'on mangerait dans la grande salle, que les musiciens mangeraient avec lu et qu'ils termineraient le repas par une démonstration un peu plus exhaustive de leur talents.

-Vous accepterez je l'espère cette invitation, même si vous n'avez rien de bien prêt et définit, vous saurez bien improviser?


Aussitôt une foule de gens envahirent la salle, portant tréteaux et panneaux de bois, bancs et couverts pour une centaine de personnes, ainsi que des dizaines de paniers remplis de pétales de rose. On dispersa les fleurs sur le sol, installa les tables et ralluma les feux dans les fosses, le gibier de la chasse d'aujourd'hui serait cuit sur place. En attendant que tout fut prêt, d'autres musiciens s'installèrent sur la scène et jouèrent, certains commencèrent a danser alors qu'Imrahil, se débarrassant de son manteau d'hermine, se rapprocha des musiciens.

-Dites moi donc, d'où venez vous, et a part jouer a la cour de la reine, que venez vous faire dans les terres de feu?

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Bacchis
Illuminaë, le royaume béni

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2008
Messages: 33
Royaume de naissance: Illuminaë
barde licorne Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mer 3 Sep - (2008) Répondre en citantRevenir en haut

Bacchis s'approcha de son interlocuteur. Chanter l'avait partiellement détendue, et elle 'adressa à lui avec naturel en le fixant droit dans les yeux.

Moi et mes frères et soeurs venons des forêts d'Illuminaë, le royaume béni. Et nous sommes venus dans les terres de feu chanter pour la reine, car nous aimons découvrir de nouvelles terres, de nouvelles cours et de nouveaux visages... Le monde humain est un paysage fascinant, et nous nous sommes bien vite lassés de l'éther du royaume béni.

Elle se tut et baissa promptement les yeux en battant nerveusement des paupières. Elle réféchit ensuite à ce qu'elle pourrait faire pour l'après dîner. Lorsque le moment vint pour eux de jouer à nouveau, Hélias prit une harpe et entira des notes cristallines qui résonnèrent dans toute la salle, en la remplissant comme un flot de magie. Bacchis commença alors air plus sombre, plus triste que le précédent. Sa voix en était comme tranformée. Ce n'était plus le rossignol de tout à l'heure, mais sa voix était devenue pure et comme diaphane, comme si elle-même n'était plus qu'une apparition due à un charme magique.


Je n'ai jamais vécu ailleurs,
Que dans les territoires de la peur.
Mon esprit est dieu sur les terres
Des silencieuses ombres mouvantes.
En ces lieux, une fontaine pourpre
Garde de nombreuses sources sanglantes.
Et les escaliers vers nulle part
Sont le dernier espoir
Qu'il reste aux âmes...
Dans cette éternelle terre de douleurs.
Ce sont les seuls lieux
Qu'il me reste
De mon ancienne vie.
Ici, il n'est plus question ni de vie ni de mort,
Mais de tourments et de désespoir.
Ici gisent des corps de toutes sortes,
Torturés par des démons sans âme
...et pire...
La bonté reflète la lumière,
Et le mal sème les germes de toute noirceur.
Voici les miroirs de l'âme,
Les reflets de l'esprit.
Alors choisis bien, voyageur,
Pour qu'ici rampent la vérité et la damntation.
Cela t'apartient
À toi et à ton imagination...



 
Imrahil
Nar Fëa, les terres de feu

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 134
Royaume de naissance: Inconnu
Roi de Nar Fëa, chevalier Dragon Blason de Sarnarem

MessagePosté le: Dim 23 Nov - (2008) Répondre en citantRevenir en haut

Imrahil sourit, ménestrel qui ne manquait pas d'audace, selon le protocole, il ne fallait pas fixer trop longtemps un monarque dans les yeux. Le dragon, lui, s'en serait bien passé... Il faillit relever quand Bacchis lui parla du "monde humain", mais il se rut, elle voulait probablement parler du fait que le royaume d'Illuminaë était essentiellement peuplé d'être surnaturels.
Mettant fin à leur entretien, et l'invitant a se restaurer, il posa une main amicale sur la frêle épaule de la jeune femme.

Ce fut à nouveau le tour des nouveaux venus de jouer. Un air mélodieux et sombre, comme une douce litanie en l'honneur des morts glorieuses s'éleva dans la salle. Le roi se tourna instantanément vers le baron le plus querelleur. Sondant son esprit réfractaire aux ballades, il lui jeta un regard noir. Norell qui s'apprêtait a lancer une remarque cinglante sur le fait qu'il n'était pas là pour pleurer, se ravisa et se tassa sur sa chaise, en colère et effrayé. C'était un homme qui détestait la magie, la craignait surtout. Un jour, Imrahil en était sur, il lui causerait quelques problèmes. Cet incident ne ce remarqua pas, et la plupart des autres convives furent charmés. Les musiciens habituels reprirent leur place et le roi vint féliciter en personne la joyeuse troupe aux allures étranges.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Bacchis
Illuminaë, le royaume béni

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2008
Messages: 33
Royaume de naissance: Illuminaë
barde licorne Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Dim 25 Jan - (2009) Répondre en citantRevenir en haut

La peau de la musicienne frémit lorsqu'elle sentit la main du souverain se poser sur son épaule. Lorsqu'elle eut fini de chanter, elle reçut les félicitations du roi avec humilité, n baissant les yeux avec un doux sourire et une révérence gracieuse.

Monseigneur. Ne vous montrez donc pas si familier avec moi... Que diraient vos sujets?

Elle sourit avec un sourire malicieux, digne d'une nymphe. Puis elle commença à pâlir. Elle sentit le clair de lune lui brûler la nuque, et l'envie de galoper lui prit. Elle resta tout de même sur place. Mais petit à petit elle sentit ses pieds se fendre (en sabot quoi) et ses yeux devinrent plus profonds, plus bleutés, et son front commença à la faire souffrir.
Imrahil
Nar Fëa, les terres de feu

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 134
Royaume de naissance: Inconnu
Roi de Nar Fëa, chevalier Dragon Blason de Sarnarem

MessagePosté le: Mer 11 Fév - (2009) Répondre en citantRevenir en haut

Le sourire amusé de la jeune femme fit éclater d'un rire tonitruant le grand patron des lieux, on le remarqua et en purs graisseurs de pattes, ses sujets rirent avec lui sans même savoir qu'ils étaient sujets de moqueries.

-Si ils savaient seulement une minute que j'étais au courant des plans que la moitié voudraient monter contre moi mais qui n'osent pas de peur que je sois véritablement le dragon que le peuple prétend que je suis! Je suis familier avec qui je l'entends, et ne vous avisez pas de me décevoir, fit il avec le même sourire malicieux, mais qui paraissait plus carnassier cependant, après tout, je suis le roi !

Le petit picotement survint alors au creux de sa main, il la retira d'abord et l'examina, le picotement avait cessé, il voulut conduire la musicienne et quand sa main rencontra de nouveau la peau laiteuse, l'effet se fit sentir de nouveau. Confirmant les soupçons quant à l'origine magique de la jeune femme, le roi la conduisit discrètement dans une salle à part, le chemin les mena sur les remparts de la citadelle, les gardes les laissèrent seuls sous son ordre, plongeant son regard soudainement dénué de bienveillance dans celui de l'être étrange, il devint méfiant, et sur la défensive, bien que rien de mauvais n'émanait de la rouquine.

-Qu'êtes vous en vérité? Sinon qu'une enchanteresse d'un pays lointain?

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Bacchis
Illuminaë, le royaume béni

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2008
Messages: 33
Royaume de naissance: Illuminaë
barde licorne Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mar 3 Mar - (2009) Répondre en citantRevenir en haut

Je suis vraiment navrée messire. Mais sur ce point je vais devoir décevoir vos espérances.

Elle fit alors s'envoler un pan de sa robe en guise d'écran. Puis lorsqu'enfin le voile tomba, de la jeune et belle musicienne, il ne restait rien. Ses membres graciles étaient devenues quatre longues jambes, sa chevelure avait pris la couleur de la lune, et son visage était devenu un museau camus sur lequel dardait une corne torsadée. Malheureusement, en même temps que la licorne c'était son instinct qui avait pris le dessus, et elle sentait alors l'aura draconique du monarque. Alors elle s'affola, ses sabots se mirent à battre les remparts et elle partit au galop le long du mur d'enceinte, jusqu'à ce qu'un garde ne parvienne à la blesser sur une jambe, ce qui eut pour effet immédiat d'entrainer sa chute, et permit au garde de la traîner jusqu'au pied du roi. Elle n'eut alors d'autre choix que de le regarder, impuissante.
Imrahil
Nar Fëa, les terres de feu

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 134
Royaume de naissance: Inconnu
Roi de Nar Fëa, chevalier Dragon Blason de Sarnarem

MessagePosté le: Sam 14 Mar - (2009) Répondre en citantRevenir en haut

Impatient et méfiant, il laissa la jeune femme se métamorphoser en une impressionnante créature mythique que l'on ne trouvait que dans de rares contrées. La lune faisait chatoyer le pelage nacré, le roi n'eut cependant pas d'avantage temps de l'admirer puisque la créature se cabra et s'élança sur les remparts. Ses sabots martelaient la pierre froide au fur et a mesure qu'elle s'éloignait, il fallut un moment au dragon pour courir à sa suite, trop occupé a la regarder s'éloigner, la grâce de ces créatures étaient légendaires et même lui n'avait eu que rarement l'occasion d'en admirer.
La poursuite ne fut pas bien longue puisqu'un garde errata l'animal d'un large coup de vouge dans la cuisse. La créature s'affala sur le sol, de l'estafilade s'écoulait un filet de sang qui maculait le pelage. Le roi jeta un regard noir au garde, même si il avait fait son devoir et le vougier s'en alla. Le dragon s'accroupit près de l'animal soufflant dans ses naseaux, ses veines battaient sévèrement, Il passa un doigt sous la blessure, ses doigts effleurant le sang épais aux vertus magiques. Grâce aux flammes qu'il portait en lui, Imrahil cautérisa la blessure, non sans provoquer l'agitation de l'animal, décidé à le calmer, il passa ses doigts sur le museau fin de l'animal, plongeant sonre gard dans les grands yeux noirs de la licorne.


**Quel charme est-ce? Pourquoi rester avec une troupe de saltimbanques, sont ils tout comme vous?**

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Bacchis
Illuminaë, le royaume béni

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2008
Messages: 33
Royaume de naissance: Illuminaë
barde licorne Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 16 Mar - (2009) Répondre en citantRevenir en haut

Utilisant encre un reste d'énergie, elle utilisa son don de métamorphose et redevint la musicienne. Elle se cacha un peu derrière ses cheveux, et, toujours allongée, commença son histoire.

Je viens d'Illuminaë, je vous l'ai déjà dit. Il s'agit d'une des dernières forêts à licornes qui existe. Les hommes nous chassent, pour le sang, la corne ou nos crins, voire pour notre force vive. Ainsi, mes géniteurs furent tués. Devant ce constat, les nymphes qui vivent dans cette forêt souhaitent protéger la pureté de nos forêt, mais tous leurs tours ne prennent plus sur les vôtres. Alors, elles ont imaginé cet enchantement: grimer les licornes en humains, les nommer et les faire vivre parmis vous. Nous sommes sous votre nez mais vous ne le savez pas. Mais il y avait quelque chose qu'elles n'avaient pas prévu: c'est que certains d'entre nous ne deviennent curieux du monde des humains. J'étais de ceux là, c'est pourquoi moi et mes frères et soeurs nous sommes partis battre la campagne, en chantant. Mais les nymphes nous ont aussi demander de prêcher pour la valeur ds forêts enchantées.

Les secrets de ces forêts, le galop des licornes sont le trésor des valées ou la liberté est reine...


Elle s'évanouit alors, car sa cuisse continuait de la lancer.
Imrahil
Nar Fëa, les terres de feu

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 134
Royaume de naissance: Inconnu
Roi de Nar Fëa, chevalier Dragon Blason de Sarnarem

MessagePosté le: Lun 16 Mar - (2009) Répondre en citantRevenir en haut

Le dragon écouta attentivement l'histoire, ça se tenait, on avait repéré les derniers "troupeaux" de Licornes au Sud-Ouest d'Illuminaë. Quant aux nymphes, si elles étaient moins rares, elle savaient se cacher en tout points, étant en partie nature elles mêmes, il était très difficile d'en trouver, et plus rare encore de les voir Batifoler avec un faune au bord d'une mare. Les dernières paroles de la licorne touchèrent le colosse aux cheveux d'or. Il grommela en la voyant s'évanouir, décidément les rousses se retrouvaient souvent dans cet état là devant lui, à s'en demander pourquoi. Un genoux à terre, il la prit dans ses bras, il eut l'idée qu'il soulèverait le poids d'un véritable roncin pourtant il n'en était rien, l'esprit entre le principe de l'équivalence alchimique et les modes de magie tellurique, il ne sut vraiment s'expliquer le phénomène et le chassa alors d'un vulgaire mouvement d'épaule.

En laissant les rumeurs des festivités qui se jouaient dans la salle du trône, il mena la créature dans une tour éloignée, haute et en retrait dont il servait pour établir une sorte de bureau avec une bibliothèque personnelle et un tas d'autre fatras aussi mal rangé que la tour d'un vieux mage de renom. Il déposa le corps inerte sur le bureau et s'occupa a penser la plaie. En attendant que la belle ne se réveillât, il envoya un varlet prévenir le reste de la troupe pour qu'ils sachent ou trouver leur amie et lui rendre visite un par un. Hélias fut le seul à venir, il s'assit face au roi qui le dévisageait dans un haut fauteuil capitonné de pourpre, fumant dans une longue pipe d'ébène. Le corps nu juste recouvert d'une étoffe de soie reposait entre eux sur le bureau.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Bacchis
Illuminaë, le royaume béni

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2008
Messages: 33
Royaume de naissance: Illuminaë
barde licorne Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Sam 28 Mar - (2009) Répondre en citantRevenir en haut

Hélias s'approcha de sa sœur. Il lui passa la main dans les cheveux et déposa un baiser sur la joue. Puis il prit sa main et la serra. Il savait qu'elle avait été bien soignée et que donc il pouvait avoir confiance dans le monarque, mais cependant il ne pouvait s'empêcher de lui en vouloir pour le tort qu'il avait pu causer à la troupe.

Je vous suis reconnaissant pour le soin que vous avez apporté à ma soeur, et je ne sais comment exprimer ma gratitude. Cependant, vous savez maintenant son secret. Et le nôtre par extension. Le fait est que les choses ne seront plus les mêmes pour nous à présent. Nous étions une légende, désormis nous sommes réels puisque votre garde l'a vue. Croyez-vous qu'il tiendra sa langue? J'en doute. Aussi nous allons devoir partir d'ici au plus vite, en espérant que ce garde ne nous rendra pas la chose plus périlleuse.

Alors qu'il parlait il serrait de toutes ses forces la main de la musicienne et la frottait contre sa paume, ce qui eut pour effet de la ranimer. Elle ouvrit juste les yeux sans pour autant bouger, et n'attendit pas que son frère ait fini sa phrase.

C'est assez Hélias. Tu l'as dit, nous sommes une légende et nous le resterons. Le garde était soûl et c'est fini. elle se retourna vers Imrahil Que pourrions nous faire afin de vous remercier pour le soin que vous m'apportez?
Imrahil
Nar Fëa, les terres de feu

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 134
Royaume de naissance: Inconnu
Roi de Nar Fëa, chevalier Dragon Blason de Sarnarem

MessagePosté le: Ven 3 Avr - (2009) Répondre en citantRevenir en haut

Helias tenait fermement la main de sa sœur pour la réconforter, celle ci allait bien, et avec son sang de licorne elle serait vite remise d'aplomb. Il ne broncha pas aux remarques du jeune homme, il n'eut le temps d'y réagir cependant, ce fut Bacchis, dans son éveil qui lui répondit.

-En effet vous resterez une légende vous pouvez séjourner quelques temps ici pas trop non plus, le vougier était un peu éméché en effet, mais je ne pense pas qu'il ai vu la transformation, cependant il y a des fouineurs très malins dans n'importe quelle citadelle ou se concentre le pouvoir, aussi je vous conseille de bien masquer cette blessure, et de partir sous peu. Pour que la légende demeure, elle se doit d'être fugace. Je dois vous laisser, regagnez vos quartiers dès que vous irez mieux, ce bureau n'est pas des plus confortables. Il y a un cratère d'eau dans ce coin, de quoi manger sur cette table. Hélias vous avez passé une longue journée, reposez vous.

Il se leva et appuya sur une des pierres de la cheminée, les quelques flambaux projetaient sur lui une lumière dorée qui se refléta dans son regard. L'ambre de ses pupilles draconiques scintillèrent un instant avant de laisser leur place au regard bleu lagon de l'homme dont le dragon endossait le costume. Une porte dérobée s'ouvrit dans le mur avec un raclement sur la pierre, sonore et rauque, le colosse aux cheveux d'or s'enfonça dans l'ombre du passage.

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à (2017) Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf Warcraft
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by Dagonfield Génésis :: by nerevare