FAQ   Membres   Groupes   S’enregistrer   Messages privé   Profil   Dé/connexion 


Recherche rapide :
 

 Au sommet de la montagne... Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Yoru
Nibehlüngen, le royaume des montagnes

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2009
Messages: 21
Royaume de naissance: Inconnu (orpheline)
Vagabond Humaine Féminin

MessagePosté le: Mer 29 Juil - (2009) Répondre en citantRevenir en haut

Les hauteurs de la montagne contrastaient avec les gorges profondes qui, comme d'immenses blessures de titan, étaient craquelées de toutes parts. Le blanc de la neige dominait chaque pic et chaque crevasse. C'était l'été, et même si l'épaisseur avait diminué, le froid restait persistant. Pour certains habitués, la température pouvait paraître agréable.

On pouvait apercevoir au loin une petite silhouette qui marchait vers une grotte abritée dans une des crevasses. Elle était agile et semblait retrouver un environnement familier.

Yoru était l'une de ces orphelins abandonnés par la vie qui cherchent constamment un foyer où retourner. Aujourd'hui, elle retournait vers la montagne qui avait accueillit son enfance. Cinq années s'étaient écoulées depuis le temps où elle n'avait d'autres préoccupations que de se nourrir ou de se réchauffer. Ce temps était bien sûr révolu.

D'une manière ou d'une autre, Yoru n'était pas une adolescente normale. Elle ressentait les choses différemment des autres humains. Pour elle, les lois animales étaient les seules valables. Tous ces humains qui jugent par le bien ou le mal l'indifféraient. Le monde pouvait avoir des centaines de milliers d'interprétations. Comme elle, Yoru, s'appelait nuit et lieu ensoleillé en même temps.
Le lieu ensoleillé était en fait la nuit? La nuit était le soleil d'un lieu? Le soleil était noir comme la nuit? ...
Tout était vu de cette façon par Yoru.
Elle comprenait la vie comme un poème. Sur chaque chose glissait quelques mots ou quelques sentiments. Pour elle, cela rendait le monde plus beau.


Elle s'arrêta enfin de marcher. Ses mains cessèrent de caresser la neige. Ses yeux gris fixèrent un point invisible. Quelque chose avait changé.
Elle s'agenouilla dans la glace et déterra de la neige une fourrure blanche inerte. Son cœur rata un battement. Elle caressa doucement le loup blanc mort une semaine plus tôt. Le sang avait coagulé et gelé. Il restait des traces du tueur : surement un prédateur plus puissant que le loup.
C'était forcément un Homme. Un animal aurait tué pour manger, hors, elle avait entre les bras la carcasse du malheureux préjugé des hommes. L'homme, lui, avait tué parce qu'il avait eu peur.

L'homme était étrange. Il bafouait toutes les lois de la nature pour son propre bien. Malgré tout, Yoru se demandait si le fait de tué le loup vaincrait la peur de l'homme à son égard.

Elle ne versa pas de larmes. Ici, les larmes gèlent avant même de couler...

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il déploie ses ailes. Un long vol fait frémir le vent. Un regard gris s'y dépose. Le temps s'arrête.
******************************************
Deux êtres ont partagé en une seconde le même chemin.
******************************************
Publicité






MessagePosté le: Mer 29 Juil - (2009) Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Yoru
Nibehlüngen, le royaume des montagnes

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2009
Messages: 21
Royaume de naissance: Inconnu (orpheline)
Vagabond Humaine Féminin

MessagePosté le: Mer 29 Juil - (2009) Répondre en citantRevenir en haut

Yoru n'avait pas chercher à enterrer la pauvre bête. Sa vie s'était égrainée, il n'y avait plus de raison pour s'en faire. Du moins c'était ce qu'elle aurait voulu croire. Malgré tout, la jeune fille restait une humaine et c'est des sentiments humains qui se confrontaient avec ce qu'elle pensait au plus profond d'elle même. Elle ressentait de la tristesse. Une tristesse terrassante. Et de la haine. Pour l'incompréhension de l'homme, pour SON incompréhension. Elle n'enterra pas le loup, mais, comme tous ceux qu'elle avait vu mourir, elle s'en souvint. Elle se jura de s'en souvenir. Pour qu'un jour, la poésie de l'âme soit enfin esquissée...

Elle se releva lentement, balaya une dernière fois la montagne de ses yeux gris embués de larmes. Aucune d'elles ne coula. Yoru se retourna et parti. Encore une fois. Une énième fois. Elle voulait comprendre l'âme humaine. Son âme. Elle voulait, si elle n'existait pas encore, écrire elle-même le poème qui donnerait les couleurs et la vie à cette âme. A son âme.
Et pour ça, elle devait partir. Vers le monde. Vers les hommes.
Elle traça dans la neige des symboles surement issus d'une langue très ancienne. En fermant les yeux, elle fit une légère pression sur les runes de sa main gauche et...


Elle était loin à présent. Les traces dans la neige étaient déjà recouvertes de flocons. On ne voyait qu'une petite silhouette s'éloigner à l'horizon.


... Une toute petite fleur de glace, ciselée comme l'aurait fait un grand bijoutier, se tiendra là pour toujours. La mémoire d'une âme perdue...

~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il déploie ses ailes. Un long vol fait frémir le vent. Un regard gris s'y dépose. Le temps s'arrête.
******************************************
Deux êtres ont partagé en une seconde le même chemin.
******************************************
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à (2017) Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf Warcraft
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by Dagonfield Génésis :: by nerevare